Phèdre de Racine

Bonjour à tous, aujourd’hui je vous retrouve pour vous parler de a première lecture de 2019, que j’ai terminé le 1er janvier ! Du coup, on va parler de la pièce de théâtre Phèdre, de Racine. Pour ceux qui font le défi lecture 2019 ( sur le groupe facebook), ce livre je l’ai mis dans la catégorie 22, un livre dont le titre contient un prénom. Mais il rentre aussi dans la catégorie 43, 77, 81, 90, 91 et 100 car dans mon éditions on a des photos des représentations (même si je sais pas si ça rentre dans le défi ).

Donc c’est parti pour cette chronique !

Information

  • 123 + un dossier après
  • Perso, je l’ai chez Gallimard, dans classicolycée
  • 1677

Résumé éditeur

Phèdre aime Hippolyte, mais elle est l’épouse de Thésée, le père d’Hippolyte. Il y a de la tragédie dans l’air. De l’inceste ou de l’adultère, quelle faute conduira-t-elle l’intrigue jusqu’à son terme fatal ? Racine, réécrivant les Anciens, exacerbe les sentiments. Des interdits, des amours contrariées, des trahisons, et tout cela au rythme implacable de l’alexandrin.

Mon résumé

Une tragédie qui, dans son intrigue, est tout ce qu’il y a de plus normal ( du moins, dans la tragédie) : une femme amoureuse d’un homme qu’elle ne peut pas avoir qui en aime lui-même une autre et qui, avec l’intervention des dieux, vire au cauchemar. Mais cette tragédie n’est pas comme les autres, on assiste à la descente au enfer de Phèdre, à ses aveux douloureux à Hippolyte, au mensonge de sa confidente..

Mon avis

Alors, avant de commencer mon avis, je vais préciser un truc : je n’aime pas le théâtre. En effet, j’ai énormément de mal avec ce genre, je me sens moins attaché aux personnages … Mais, études littéraires oblige, j’en ai déjà lu quelques uns et je dois en lire encore. Et comme cette année je devais lire une tragédie de Racine et que j’en avais déjà deux dans ma bibliothèque ( Phèdre et Andromaque), j’ai décidé de me replonger dans Phèdre.

Etrangement, j’ai assez bien aimé. Du moins, plus que la dernière fois où je l’ai lu ( au lycée). J’avais du mal à ce moment avec la versification, c’est vraiment un coup à prendre. Racine fait beaucoup de travail sur ça, il aime les contraintes. J’ai encore du mal à m’y faire, faut rester assez concentré je trouve. Du coup, à cause de cette versification, je ne la recommande pas aux personnes qui ne lisent pas habituellement de pièce de théâtre. Je pense que c’est mieux de commencer par des choses plus contemporaines ( comme le voyageur sans bagages que j’ai adoré).

J’avais aussi un problème avec Phèdre. Je la trouvais trop pleurnicheuse alors que là… Je l’ai trouvé assez forte. Oui, elle pleure beaucoup je trouve mais il lui fait beaucoup de courage pour se lancer et avouer son amour interdit, et après elle ne se laisse pas tant abattre que dans mon souvenir ( même si sa confidente aide quand même beaucoup). Mais je n’accroche pas tant que ça aux personnages, surtout à cause du format je crois.

Sinon l’intrigue reste assez «  banal » pour une tragédie je trouve même si la place que joue la confidente est différente et rajoute un petit truc.

Du coup ce n’est pas un coup de cœur mais je déteste pas autant que ce que je pensais.

Mes notes

Globale : 2,9/5

Ecriture : 4,5/5

Originalité : 3/5

Personnages : 2/5

Intrigue : 2,5/5

Additivité : 2,5/5

Publicités

Pourquoi programmer son histoire ?

Bonjour à tous, aujourd’hui je vous retrouve pour une nouvelle catégorie : l’écriture et wattpad. En effet, je vais alterner un mardi sur deux ( car ça sera publié le mardi normalement ) entre écriture et Wattpad. Aujourd’hui, on commence pour un conseil d’écriture sur : pourquoi préparer son roman.

Je vais donc vous donner 5 raisons, et une prochaine fois je parlerais de comment préparer son roman. Donc commençons tout de suite.

1- Pour savoir où on va

Il est important de savoir où l’on va quand on écrit une histoire. Pas la peine d’avoir la fin dès le début ( même si c’est bien d’en avoir une vague idée), il faut au moins savoir ce qui se passe dans les prochains chapitres, pour ne pas trop en dévoiler ou alors que cela ne fasse pas sans transition…

2- Pour pouvoir laisser des indices

En effet, dans un roman, surtout si c’est un thriller, il faut savoir laisser des indices et des echos dans le roman, mais cela se fait aussi dans des romans non thrillers.

3- Pour ne peux faire de contre-sens, des redits ou de non dits

En effet, si on prévoit son roman, il y a moins de chance qu’on fasse un contre-sens, des redits ou qu’on oublie de dire quelque chose car, quand on prévoit c’est un peu plus rapide de l’écriture et c’est pas facile de retourner en arrière pour être sur.

4- Pour éviter la page blanche

Si vous écrivez, vous savez que la page blanche est un fléau qu’on souhaite éviter. La solution ? Prévoir son roman ! Comme ça vous savez ce que vous devez écrire etc. Cela peut aussi permettre de commencer à écrire un prochain chapitre si celui-là ne vous tente pas maintenant.

5- Pour pouvoir écrire plus rapidement et sans réfléchir

Voici donc le dernier secret. Si vous n’avez pas beaucoup de temps pour écrire, cela peut être nécessaire car cela vous permet d’écrire plus vite et de n’avoir plus qu’à réfléchir aux détails et non à l’histoire en général. En plus, je trouve que, quand on réfléchir moins à l’intrigue, on se laisse plus facilement aller et je trouve que l’écriture deviens donc plus belle.

Voilà, c’est tout pour ces conseils, du coup le prochain sera sur Wattpad, je ne suis pas sur de quoi faire mais peut-être un pourquoi écrire sur Wattpad pour commencer.

Je vous souhaite à tous une bonne journée et à la prochaine !

PAL de janvier 2019

Bonjour à tous !

Aujourd’hui, je vous retrouve pour vous présenter ma PAL du mois de janvier. Alors je ne vous ferais pas de bilan de décembre car se fut une catastrophe ! Mais bon, nouveau mois et en plus nouvelle année, donc je vous présente ma PAL du mois.

Alors je ne pense pas avoir le temps de tous les lire mais je vais faire le maximum. En sachant que certain ( enfin 1… ) sont déjà lus et que d’autres sont très court et d’entre en cours.

Donc on retrouve :

– Phèdre, de Racine ( déjà lu)

– Machbeth de Shakespeare ( en cours)

– A la recherche du temps perdu, 1 : du côté de chez Swann de Proust ( en cours et bien avancé)

– 17 lunes ( je n’ai plus les auteurs en tête, elle est en cours )

– Il me faut une pièce de tragédie antique ( mais je ne sais pas encore laquelle je vais prendre)

– Le manifeste du parti communiste de Marx

– Médée de Jean Anouilh

– Britannicus de Racine

– Le rouge et le noir de Stendhal

– Internet nous rend-il bête ? De Nicholas Carr

– The curse de Marie Rutkoski

– L’état islamique de Mossoul d’Hélène Sallon

– Time Riders tome 1 d’Alex Scarrow

Du coup j’avais comme challenge en 2019 de lire une pièce de théâtre par mois mais là, pour les cours, je suis obligé d’en lire plus…

Ce que je pense vraiment pouvoir lire, c’est toutes les pièces de théâtre plus le manifeste du parti communiste, je pense pouvoir avancer et avec un peu de chance finir Proust. Je vais aussi très certainement finir 17 lunes et je pense avoir le temps de lire un autre livre plaisir, soit L’état islamique de Mossoul, soit The Curse soit Time Riders.

Sinon, mon challenge lecture pour 2019 est de lire 50 livres, vous pouvez voir l’avancer sur la bio de mon compte instagram car je tiens en compte.

Et vous, quel est votre PAL de janvier ? Connaissez-vous un des livres présentés ici ?

Bonne journée à tous !

PS : sur la photo son rajouté 3 livres pour les cours que j’aimerais aussi pouvoir étudier, il s’agit de l’art du roman de Kundera, le roman de Nathalie Piégay-Gros et Le Tragique de Marc Escola, donc de la théorie littéraire.

PSS : On a aussi un petit Bergson qui traîne car je dois lire un chapitre mais comme c’est pas le livre en entier je le compte pas.

La quête d’immortalité de Gauxfont

Bonjour à tous !

Comment allez-vous aujourd’hui ? Je vous retrouve pour une chronique Wattpad sur La quête d’immortalité de Gauxfont. D’ailleurs, dans moins de 20 jours commence la publication de mon histoire sur wattpad, j’ai super hâte de vous montrer ce que j’écris !

Information

  • 12 partie le 08/01/2019
  • dernière oublication le 10 novembre 2018 mais l’auteur m’a assuré qu’elle continuait l’histoire
  • Fanfiction Harry Potter

Résumé

Une cinquième année commence à Poudlard. Elle débute fort avec l’empoisonnement de Victoria Dursley, la cousine sang-de-bourde d’Harry Potter. Sans parler de ce mystérieux H’ellfier que le Seigneur des Ténèbres semblent apprécier.

Mon avis

Je vais commencé en rappelant que je n’ai lu que les cinq premières parties, comme pour chaque chronique pour avoir le temps d’en faire une par semaine ( donc vous en présenter plus), aussi car c’est ces chapitres qui sont important sur Wattpad pour garder le lecteur et enfin car parfois je n’aime pas, donc je ne veux pas me forcer à tout lire.

Alors concernant mon avis sur cette fanfiction, il est plutôt mitigé.

D’abord, je n’ai pas l’habitude de lire des fanfictions, d’ailleurs une des conditions pour avoir une chronique était pas de fanfiction sauf sur certains univers, comme là pour Harry Potter. En effet, j’ai un énorme dingue pour cet univers, et pas que pour l’histoire. Ensuite, continuons dans le vécu, je pense que l’un des problèmes que j’ai eu avec cet fanfic ne dépend pas d’elle en soi. J’en ai lu une il y a peut-être deux ans que j’ai absolument aimé sur Harry Potter ( enfin c’était les marauders) et du coup je pense que j’en attend énormément sur ces fanfictions là.

Donc commençons par les points négatifs selon moi.

Déjà, les deux premiers chapitres sont repris de Harry Potter, même si ils sont transformé pour ajouter une nouvelle personne, donc la cousine de Harry Potter qui est aussi une sorcière. Le problème c’est que j’ai trouvé cela assez mal « amené ». Dans le sens où je n’ai pas réussi à vraiment voir ce personnage dans l’univers. J’avais l’impression qu’elle n’avait pas en soi de personnalité, qu’elle était juste un double d’Harry.

De plus, il y avait quelque petit défaut de mise en page dans ces chapitres. Alors oui, je chipote peut-être sur des détails mais en tant que personne faisant des études littéraires, j’ai de plus en plus de mal avec les mises en pages qui sont pas « dans la norme ». Je vous ferais peut-être un article dessus plus tard, mais là je l’ai signalé à l’auteur ( normalement, sinon n’hésite pas à me le dire :’) ).

Enfin, le dernier défaut qu’il y avait été un problème avec les ponts de vue. En fait, si j’ai bien compris, on est dans un point de vue interne dans Harry Potter. Mais, par moment, on dit «  il » en parlant d’Harry ( hors dialogue bien sur!). C’est quelque chose d’important car, personnellement, cela m’a sorti de la lecture… Personnellement, je conseil le point de vue omniscient car on peut parler de plus de détails mais c’est vrai qu’un point de vue interne peut avoir des avantages et je sais que c’est plus facile d’écrire de ce point de vue ( dans le sens où l’auteur est le personnage).

Cette histoire, je l’ai quand même bien aimé, même si l’action n’a pas beaucoup commencé après 5 chapitres, on met juste en place l’univers avec la reprise de l’histoire de Harry Potter et l’insertion de l’empoissonnement. Mais, surtout concernant celui-ci, je pense qu’il n’y a pas assez de détails là pour se mettre dans l’ambiance. Des détails, il n’en faut pas trop ( sauf si c’est Proust, là il y en a plein et c’est génial) mais il en faut quand même, surtout concernant l’émotion des personnages… J’ai eu l’impression que l’empoisonnement arriver comme ça, d’un coup.

Cette histoire est quand même top, le résumé fait ultra envie et je me demande comment cela va se passer dans la suite ! En plus, malgré quelques difficultés ( l’auteur, comme elle le dit dans sa bio, est dyslexique et je sais que c’est très compliqué), il n’y a pas de fautes flagrande, on voit qu’il y a un énorme effort !

Tout ce que j’ai dis en négatif n’efface donc pas le fait que ce soit une bonne histoire, si je dis tout ça c’est surtout pour que l’auteur puisse progresser. D’ailleurs, si vous vous reconnaissez dans un des points que j’ai pointé, n’hésitez pas à me demander des conseils cela ne me dérangera pas de vous les donner en commentaire !

Voilà, j’ai beaucoup aimé cette fanfiction même si certain détails peuvent être amélioré et nous empêche de nous mettre entièrement dans l’histoire. Je vais la garder dans ma bibliothèque et je vais voir si je la reprend plus tard.

Ceci est un mot pour l’auteur, si des choses sont corrigés, n’hésite pas à me le dire j’irais voir et te dire si c’est mieux !

Mes notes

Globale : 3,5/5

Ecriture : 4/5

Originalité : 3,5/5

Personnages : 2,5/5 ( je note surtout ici comment elle a utilisé les personnages de Harry Potter et comment elle a construit Victoria).

Intrigue : 4/5

Additivité : 3,5/5

Interview

Lauriane : Pour commencer, peux tu te présenter en quelques lignes s’il te plaît

Margaux : Bien sur! Je m’appelle Margaux, j’ai 17 ans, je suis en terminale S. Je suis passionée par l’écriture depuis mon enfance et j’adore lire.

L: Pourquoi ce livre là en particulier ?

M: Car Harry Potter fut mon premier de coup de coeur, et ça le restera à jamais

L: Un conseil pour ceux qui se lancent dans l’écriture ?

M: Je conseillerais d’échanger avec d’autres qui partagent la même passion et de ne surtout pas se décourager. Et le plus important : écrire pour le plaisir!

L: Enfin, peux-tu donner trois raisons de lire ton histoire ?

M: les 3 raisons de lire mon histoires sont : la magie, le suspens et le rebondissement et l’aventure.

L: Petite question bonus, quel conseil donnerais-tu aux dyslexique qui veulent se lancer sur Wattpad ?

M: De ne pas se dire que c’est un obstacle : les lecteurs souvent corrige les fautes donc de les écouter!

Voilà, cet avis est maintenant terminé, j’espère qu’il vous aura plu. Il est assez long, j’essayerais de vraiment plus détaillé chaque chronique, surtout les Wattpad !

Bonne journée à tous !

Holliday calendar par Bradley Walsh

Bonjour à tous ! Oui, j’arrive après la guerre. Beaucoup d’entre vous connaissent déjà ce film, et surtout je vous parle d’un film de Noël début janvier ! Mais je l’ai regardé le film le 23 décembre et j’avais pas envie d’en parler l’année prochaine donc voilà je vous en parle mainteant !

Information

  • le film dure 1h34
  • C’est une romance
  • sorti le 2 novembre 2018 sur Netflix
  • avec Kat Graham, Quincy Brown, Ron Cephas Jones

Résumé officiel

Une photographe de talent coincée dans un travail sans intérêt hérite d’un vieux calendrier de l’avent qui semble prédire l’avenir… et lui montrer le chemin de l’amour.

Mon résumé

Un calendrier de l’avent qui semble prédire l’avenir, un job qui ne plaît pas, un manque d’histoire d’amour… Le combo parfait pour faire un film de noël !

Mon avis

Alors personnellement j’ai adoré ! Pourtant, je ne suis ni film ni romance, mais là j’ai bien aimé ! Peut-être parce que c’est ce film qui m’a mit dans l’ambiance de noël car je n’y été absolument pas ? Peut-être parce je n’ai jamais vu de film de Noël avant ( et oui, il aura fallu que j’attende presque 19 ans pour me lancer!)

J’ai du mal à faire une critique constructive. J’ai trouvé les personnages super bien construit personnellement, par contre bon, l’intrigue est très prévisible, dès le début on se doute de la fin ( je ne vais pas spoiler ne vous inquiétez pas ).

Je pense que ce qui a fait que j’ai aimé ce film c’est surtout pour l’ambiance qui régnait autour et aussi parce que l’histoire d’amour est quand même assez mignonne. Après, je pense que beaucoup de film de Noël sont prévisible car, le lendemain, j’ai regardé un Noël traditionel et j’ai eu à peu près le même avis.

Du coup, si vous n’avez toujours pas vu ce film ( même si je pense que beaucoup l’on déjà vu!), n’hésitez pas à le garder en mémoire pour noël 2019 ! Moi, du coup, je pense que j’hésiterais moins à regarder des films de noël.

Mes notes

Globale : 3/5

Ecriture : 3/5

Originalité : 2/5

Personnages : 4/5

Intrigue : 2/5

Additivité : 4/5

 

Voilà, je vous laisse avec cette chronique, n’hésitez pas à me dire si vous avez vu le film et ce dont vous en avez pensé! Bonne journée et bonne semaine à tous!

Bujo janvier 2019

Bonjour à tous ! Aujourd’hui, je vous retrouve pour vous présenter mon bullet journal de janvier 2019 ! Alors, il n’y aura pas de set up pour 2019 car je ne change pas de carnet comme je fonctionne encore en année scolaire.

Du coup, mon thème pour ce mois-ci est le handball ! Je suis complètement fan de ce sport et comme ce mois-ci c’est les championnat du monde masculin et qu’en décembre l’équipe féminin est devenu championne d’Europe, j’ai décidé de dédier un mois à ce sport.

 

49938639_2144954415560802_5610130430004035584_n

Donc commençons avec la page de garde, qui représente un ballon de Handball. Je n’en suis pas super fan, je ne le trouve pas vraiment belle mais bon, ça arrive à tous le monde de se louper ! Au-dessus du ballon, on voit six étoiles car sur le maillot masculin on en trouve six, en référence au six championnat du monde qu’ils ont gagnés. J’espère que la prochaine fois que je choisi ce thème j’en mettrais 7 ! En dessous du ballon, c’est une phrase de Claud Onesta, l’ancien entraîneur de l’équipe de france masculine et grâce à qui, à mon avis, on a toutes ces médailles. Il s’agit d’une phrase en introduction de sa biographie qui dit «  A tous ceux qui, en voulant s’y opposer, nous ont rendus meilleures ». J’aime beaucoup cette phrase.

49454898_1972886783007558_3252466991096659968_n.jpg

Concernant mon monthly, il n’a pas changé ! On a donc une vue globale du mois où je mets ce que je dois réviser chaqu jour suivant la technique des J mais aussi mes DS, les devoirs à faire, la publications prévus, les rendez-vous… On retrouve aussi en petit calendrier de février qui m’aide à m’organiser, mon sleep tracker pour voir combien de temps je dors par nuit et comparer avec la productivité et envin mes objectifs du mois qui se ressemblent un peu chaque mois.

Pour ce mois-ci, mes objectifs sont :

  • faire du sport chaque jour
  • Ecrire chaque jour
  • Lire tous les livres de ma pal ( que je vous présente lundi prochain )
  • travailler pour mon concours IEP
  • travailler mes langues
  • trier tout les ebook que j’ai sur mon ordinateur
  • essayer d’avoir 10 de moyenne en prépa sur ce mois-ci ( qui semble l’objectifs le plus dur à atteindre!)
  • être active sur le blog et sur instagram
  • et essayer un no-buy même si je ne compte pas ne rien acheter, juste essayer d’en acheter le moins possible

En décoration, on trouve 6 cercle pour rappeler un ballon de hand avec dedans les dates du mondial ( 10 janvier – 27 janvier), les villes où auront lieu les rencontres et deux dédiés à l’équipe de France. Pour mon calendier de février, je l’ai intégré dans un but de handball.

49206470_2098627190197297_4441289603344760832_n.jpg

Pour la page suivante, on retrouve mon habit tracker. Ce moi-ci, je tracke différent trucs :

  • le fait de me réveiller à l’heure prévu
  • le yoga
  • le sport
  • le dessin
  • l’écriture
  • la lecture
  • la lecture en vo
  • l’anglais
  • l’allemand
  • le latin
  • l’IEP
  • lire la BBC
  • lire sur Wattpad
  • poster sur insta ( en story ou en post )
  • être sur le blog ( poster ou lire/commenter d’autre article)
  • faire mon bujo
  • le no-buy
  • quand j’ai des migraines
  • faire mes grattitude
  • Le nombre d’épisode de série que je regarde

Ensuite, à côté, on a mon mood tracker en forme de ballon de Handball ! Puis mes grattitude, toujours sous cette même forme.

49205842_211138449707600_3939481833686695936_n.jpg

49479657_274594069848689_1576722059600330752_n.jpg

La page suivante est dédié à la lecture, avec ma page lecture de janvier pour voir quels livres je lis et quels jours et mes lectures « obligatoires » de 2019.

49913134_219512362318603_2728425717640462336_n.jpg

Pour terminer, je vous montre un weekly. Je teste une nouvelle disposition, je vais voir si cela me plait et si je continue comme ça pour le reste du mois ( ce qui me semble bien parti!). Comme toujours, on trouve sur mes weekly chaque jour de la semaine ainsi qu’une partie calendier du mois, mes objectifs de la semaine et ce que je dois mettre dans ma valise pour l’internat.

Je vous montrerais les autres pages sur instagram, je compte faire une story à la une avec toute mes pages de mon bujo de 2019.

Et vous, avez-vous un bujo ? Quel est votre thème du mois de janvier ? Bonne journée à tous !

Les contes de Beedle le Barde de J.K.Rowling

Hello tout le monde !

Alors oui, ce livre n’était pas du tout prévu, il n’était pas dans ma pal ni même dans ma wish list ! C’est juste qu’un jour, j’étais dégoutée de pas pouvoir m’acheter un super beau livre-maquette sur Poudlard ( à 70€ quand même ! ), du coup je me suis pris les contes de Beedle le Barde.

Par contre, moment où je raconte ma vie, je suis déçue car j’ai payer 12€ pour rien car je l’avais en ebook ! Bon, pas pour rien car les bénéfices sont reversés à Lumos, et que ça c’est cool, mais aussi parce que je ne sais pas s’il y a les illustrations qui sont justes trop belles en ebook.

Information

  • 128 pages
  • Gallimard jeuneusse
  • 4 décembre 2008 en vo et en vf
  • Le traducteur: Jean-François Ménard
  • Illustrateur : J.K.Rowling elle même

Petite bio de l’auteur

On ne présente plus la grand J.K.Rolwing qui a marqué l’enfance de nombreuses personnes d’entre nous… Mais j’ai quand même choisi de vous la présenter assez longuement quand même.

Joanne Rowling, également connue sous le nom de J. K. Rowling — le choix de cette fausse initiale K. provenant du prénom de sa grand-mère paternelle, ses agents ont ensuite communiqué que son nom complet serait Joanne Kathleen Rowling— et le pseudonyme de Robert Galbraith, est une romancière et scénariste britannique née le 31 juillet 1965 dans l’agglomération de Yate, dans le Gloucestershire, en Angleterre. Elle doit sa notoriété mondiale à la série Harry Potter, dont les romans traduits en près de quatre-vingts langues ont été vendus à plus de 500 millions d’exemplaires dans le monde.

Issue d’une famille modeste, elle a écrit sa première « histoire » à l’âge de six ans. Après des études à l’université d’Exeter ainsi qu’à la Sorbonne où elle a obtenu un diplôme en littérature française et en philologie, elle a travaillé un temps au sein d’Amnesty International, puis a enseigné l’anglais et le français. C’est à vingt-cinq ans qu’elle a bâti les premiers concepts et institutions de son univers sorcier, dans lequel un enfant orphelin découvrait à la fois son héritage tragique et ses talents de magicien. Elle a rédigé son premier roman, L’École des sorciers, dans un contexte de précarité et de dépression et a dû attendre plus d’un an avant sa publication en 1997 chez Bloomsbury.

Acclamée par ses lecteurs de tout âge et par la critique, J. K. Rowling a remporté de nombreux prix littéraires, notamment les prix Hugo, Locus et Bram Stoker, et a reçu la croix de chevalier de la Légion d’honneur en 2009. Mère de trois enfants, elle est réputée pour aborder des idées et des thèmes profonds avec accessibilité et humour, et s’attacher régulièrement à des personnages placés en marge de la société. Time Magazine l’a élue vice-championne du titre de la Personnalité de l’année en 2007, relevant l’inspiration sociale, morale et politique qu’elle aurait insufflée à ses fans. En octobre 2010, elle a également été nommée « Femme la plus influente de Grande-Bretagne » par les principaux éditeurs de magazines.

Le succès planétaire de son heptalogie romanesque, des films adaptés ainsi que des travaux dérivés de Harry Potter lui ont permis d’acquérir une fortune considérable, dont une partie est régulièrement reversée à de nombreuses associations caritatives luttant contre la maladie et les inégalités sociales. J. K. Rowling est devenue une philanthrope reconnue en cofondant notamment l’association Lumos qui œuvre pour la protection de l’enfance.

Elle se tourne vers un public adulte à partir de 2012 en publiant le roman social Une place à prendre, puis en entamant une série policière l’année suivante, sous un second nom de plume. Elle devient également scénariste pour le cinéma à partir de 2016 en étendant son univers sorcier à travers la série de films Les Animaux fantastiques, dont le premier volet a connu un succès international.

Résumé éditeur

Les Contes De Beedle Le Barde sont les cinq contes de fées qui berçent l’enfance des jeunes sorçiers.Chacun de ses contes à une magie particuliére qui enchantera les lecteurs et les fera tour à tour rire ou frisonner.

Les commentaires passionnants et malicieux du professeur Albus Dumbledore qui accomagnent chaque récit seront appréciés des sorciers comme des Moldus.

Le Professeur y donne de nombreuses clefs et dévoile,par la même occasion,maint détail de la vie à Poudlard.

Un ouvrage magique à garder comme un trésor,enrichi des illustrations originales de J.K Rowling.

Mon résumé

Avec ce petit recueil de contes, on se replonge dans l’univers de l’héro de notre enfance, celui, par qui, tout à commencer, toute notre passion pour la lecture. Alors, allez-vous plonger dans les cinq conte traduits par Hermione et avec les commentaires du grand Albus Dumbledore qui va nous offrir une analyse de ses contes très intéressant.

Mon avis

Comment vous dire que j’ai adoré ! Il n’y a aucun reproche à faire à ce livre, J.K.Rowling est une grande romancière, il n’y a aucun doute la dessus.

Mon préféré reste le conte des trois frères, que je trouve toujours hyper fort et le message toujours aussi bon. Après, dans l’ordre de mes préférés, on a Le sorcier et la marmitte sauteuse, même si je ne sais pas si je l’ai aimé pour lui-même ou parce que c’est le premier et qu’il m’a fait plonger dans ce monde là. Ensuite, j’ai bien aimé La fontaine de la bonne fortune, peut-être parce que la leçon qu’on en tire ne convient pas qu’au sorcier mais aussi aux « moldus ». Les deux que j’ai moin aimé c’est le Sorcier au cœur velu et Babbitty Lapina e la souche qui gloussait. Pour tout vous dire, au moment d’écrire cette chronique, je ne me souvenais plus du tout de quoi parlait ce dernier conte car il m’a pas vraiment marqué, mais après c’était une lecture top !

Je conseille vraiment ce petit recueil qui est un très beau objet et qui contient de super conte.

Mes notes

Globale : 4,3/5

Ecriture : 3,5/5

Originalité : 4,5/5

Personnages : 4,5/5

Intrigue : 4/5

Additivité : 5/5 ( pour tout vous dire, je l’ai lu en une soirée juste après l’avoir acheté!)

Je ne lui met pas le coup de cœur simplement car, pour moi, ce n’est pas vraiment un livre mais une extension de Harry Potter.

Voilà, cette chronique est fini ! J’espère qu’elle vous aura plu, n’hésitez pas à me dire si vous l’avez lu ou s’il est dans votre pal/wishlist.

Bonne journée à tous !

(In)visible de Em_lnd

Bonjour à tous ! Aujourd’hui, je viens pour vous parler d’un livre sur Wattpad, nomme (in)visible par Em_lnd. Alors, un truc qu’est drôle c’est que pour une fois je m’étais dis que j’allais être sérieuse et prendre des notes sur le livre mais… J’ai oublié mon carnet ! Donc tant pis, la chronique risque d’être assez courte encore une fois car je l’ai lu il y a une semaine au moins et qu’il me manque de détails…

Information

  • 18 parties le 28/12/2018
  • Dernière publication le 28/11/18
  • Classé en romance

Résumé

Comment trouver sa place dans une société qui lui dicte sa conduite ? A l’heure où tous les étudiants vivent leur vie à fond, Cassie se retrouve coincée dans un quotidien mêlant exigence parentale et perfection de son image. Quand une attirance inattendue vient se mêler au jeu, Cassie est troublée. Par amour, arrivera-t-elle enfin à se défaire des chaînes invisibles qui l’empêche de construire sa propre identité ? Entre secrets familiaux et insécurité, Cassie n’est pas au bout de ses peines…

Mon avis

Alors, faisons cette avis de mémoire !

Déjà, un bon point, il ne me semble pas avoir vu des fautes horribles, voir même aucune mais je ne suis pas un modèle pour cela… Ensuite, l’histoire semble bien, du moins dans les cinq premiers chapitres car, comme toujours, je n’en ai lu que cinq.

Mais pourtant, je ne pense pas la continuer. Je vais quand même la garder dans ma bibliothèque car on ne sait jamais mais je ne pense pas continuer ce livre… En effet, déjà, je ne suis pas très friande de romance, j’ai beaucoup de mal ( traumatisé par la fois où l’on m’a forcé à lire After…). En plus, l’histoire me semble un peu cliché.

Je dis ça, mais peut-être que par la suite cela s’améliore ! Mais la fin timide et invisible dont la meilleure amie ( ou du moins une amie très proche) est populaire et qui veut surtout avec THE gars de l’école, puis en même temps on a le bad boy qui au fond cache des blessures secrète … En plus, on devine qu’un triangle amoureux va naître ( même si je ne suis pas sur de ce que j’avance).

MAIS, je pense que l’histoire peut aller au delà, vu le résumé et l’interview avec l’auteur. J’ai beaucoup aimé le passage où le bad boy ( je connais plus son nom…) regarde l’instagram de Cassie. Je pense que si la suite se joue beaucoup plus sur ce jeu de l’image et du paraître que sur le jeu de séduction des premiers chapitres, cela peut donner quelque chose de cool.

Mes notes

Globale : 2,4/5

Ecriture : 3,5/5

Originalité : 2/5

Personnages : 2,5/5 ( le 0,5 c’est parce que je sens qu’on peut tirer un truc cool mais je suis pas sur que cela soit fait )

Intrigue : 2/5

Additivité : 2/5

Interview

Lauriane : Pour commencer, peux tu te présenter en quelques lignes s’il te plaît

Em : Alors je me surnomme Em par ici, j’ai 21 ans et je suis une petite nouvelle sur Wattpad! J’écris depuis plusieurs années, mais je ne partage mes histoires que depuis 1 an. Un processus assez stressant, mais gratifiant, surtout lorsque l’on commence à avoir quelques retours de lecteurs! Mise à part l’écriture, je passe mon temps libre à lire, regarder des séries et manger! Ah! Et je suis assez fleur bleue donc il est facile de m’avoir avec une jolie romance!

L: Qu’est ce qui te motive donc à écrire ?

Em : Je ne saurais même pas le dire je crois! J’ai surtout des phases d’écriture, j’ai une idée et une furieuse envie d’écrire tout ce qui me passe par la tête. Puis parfois, j’ai des moments de blanc où je peux passer des heures devant mon ordinateur sans y écrire un seul mot, même si les idées sont présentes! C’est assez frustrant… Mais généralement, l’envie de faire vivre des personnages qui sortent tout droit de mon imagination se fait plus forte et j’y retourne. Créer une histoire, essayer de faire passer des messages ou juste m’évader dans mon petit univers sont mes principales motivations! Puis maintenant que je poste mes histoires sur des plateformes, avoir des retours de lecteurs qui attendent la suite m’aide à me bouger un peu plus vite!

L: Pourquoi ce livre là en particulier ?

Em : A la base, je participais à un concours sur la plateforme Fyctia et j’avais envie de créer une histoire autour du paraître, de ce que l’on croit percevoir chez une personne et la réalité qui se cache derrière certaines façades! La superficialité qui est utilisée à des fins de carapace parfois. J’ai d’abord voulu m’amuser avec cet angle et puis je suis partie vers plus finalement!

L:Y a t’il un message dans ton roman ? Si oui, lequel ?

Em : De ne pas juger un livre sur sa couverture ? Surtout, et ça va se développer dans les chapitres qui suivent, toujours rester soi-même et ne pas essayer de se coller une image qui n’est pas la sienne. Être sincère avec soi-même car c’est le seul moyen de ne pas être déçu !

L: Espère tu le faire publié ?

Em : Je crois que c’est le rêve un peu fou de tout le monde! Mais pour le moment, j’espère juste arriver à le finir, un de mes défis lorsque je l’ai commencé! Pour le « après » advienne que pourra! Mais si je me décide à le publier, ce sera probablement en auto-edition.

L: Un conseil pour ceux qui se lancent dans l’écriture ?

Em : Ne jamais se comparer aux autres, écrire avant tout pour soi, prendre tous les conseils/critiques constructives que l’on nous donne pour toujours se surpasser et s’améliorer

L: Enfin, peux-tu donner trois raisons de lire ton histoire ?

Em : Je dirais:
– Découvrir une nouvelle romance attendrissante et avec quelques rebondissements
-Lire une histoire qui, je l’espère, fait passer un message
– Aider une auteure en quête d’amélioration constante ?

Voilà, j’espère que cette chronique vous a plu et que l’auteur ne m’en voudra pas car on a un peu parler et elle est super sympa… Mais bon, j’ai toujours dit que je donnerais mon avis franc et sincère. Si vous aimez ce type d’histoire, je suis sur que vous pouvez aimer (in)visible car elle n’est pas mauvaise en soi !

Bonne journée à tous et bon week-end car on est vendredi !

Mes thés

Bonjour à tous !

Aujourd’hui, je viens vous parler de … Mes thés ! Enfin, ici, je parlerais que du thé en vrac et non des thés en sachet que j’ai un peu aussi ( mais beaucoup moins quand même).

Une grande partie de ces thés viennent de coffea, un de Oh my tea et deux… Je sais pas trop d’où, on me les a donné xD

Donc commençons tout de suite.

Déjà, j’ai deux tisanes : pop fraise et pop myrtille. Elles sont juste délicieuse et je les trouve aussi super belle parce qu’il y a des vrai morceau de pop corn dedans !

Ensuite, j’ai un thé et une tisane de noël. Donc le thé c’est Cake épicée à ma façon, qui n’est pas épicée xD J’adore ce thé je le trouve délicieux. Je suis beaucoup moins fan de la tisane, ma veillée épicée, que je ne trouve pas très bonne du tout…

On voit ensuite deux thés, tendre caramel qui es très bon et aussi très jolie car dedans on a des sortes de papillons blanc mais je sais pas ce que c’est. On a aussi rouge lady, un super thé fruits rouges.

Sur la photo d’après, c’est deux fois le même thé, dans sa boîte d’origine et dans une boîte acheté à Coffea qui me sert pour l’internat. Tout les autres thés sont, en semaine, dans des petits bocaux achetés chez Action qui servent pour les épices normalement. C’est donc un thé de Oh my tea mais je ne sais plus le nom, Flower quelque chose. Au goût, je ne le trouve pas fameux mais j’en prend tout les matins dans mon thermos car il y a plein de théine. D’ailleurs je l’ai presque fini et je ne sais pas comment je vais faire après car c’est quand même 12 euros sans les frais de port la boîte donc je ne pense pas m’en reprendre mais il est très utile le matin après des nuits assez courte…

Ensuite on a mon immense tour avec des boîtes à thés, qui était vendu avec le thé. Alors, dans l’ordre de bas en haut, on a mélange oriental, qui est DELICIEUX ! C’est un des premiers thés que j’ai eu, à avoir que j’en ai depuis noël dernier, et j’ai même dû en racheter car je l’adore ! Ensuite c’est un thé vert à la menthe. Je ne suis pas fan des thés verts mais pour celui-là, quand on en met pas beaucoup, le goût n’est pas archi fort donc je peux le boire sans problème. Ensuite on a tristan et Yseut. Pour lui, ça fait trop longtemps que je n’en ai pas bu pour me souvenir du goût… Après c’est Prince de Russie, un classique chez les thés je pense vu que j’en avais déjà avant sur la Tasimo. Enfin, mon thé préféré, les Inséparable. Ce thé là, j’en bois peu car apparemment il n’existe plus chez Coffea mais je l’adore vraiment, le goût est juste… Délicieux !

Après, c’est le thé que je le prend le matin quand je suis chez moi, Réveil matin de chez Coffea. C’est un thé indien. Je ne suis pas archi fan du goût même si il n’est pas écoutant, le seul truc c’est que j’ai l’impression qu’il est archi sec surtout vers la fin de la tasse… Mais il permet de bien se réveiller le matin.

Enfin, pour finir, on a les deux thés dont la provenance reste inconnu. C’est la collègue de ma mère qui lui a donné avant même que mes parents m’offrent le pack de thé de chez Coffea avec la tasse et de quoi infuser les thés. Celui en haut, je reste mitigé sur le goût après un an d’utilisation. Je ne peux pas dire si j’aime ou si j’aime pas, ni à quoi il est ! Pourtant, toute ma famille l’a senti et même goûté, mais personne ne sait… Celui en bas, je l’aime pas vraiment… C’est encore un thé vert à la menthe mais quand on l’ouvre ça sent surtout l’herbe… Même quand je n’en met pas beaucoup, je trouve le goût vraiment bof…

Du coup, si on essayé de classer mes thés dans l’ordre de préférence, cela donnerait ça :

  • Les Inséparables ( Coffea )
  • Cake épicée à ma façon ( Coffea)
  • Pop fraise / pop myrtille ( Coffea )
  • Mélange orientale ( Coffea )
  • Rouge lady ( Coffea )
  • Tristan et Yseut ( Coffea )
  • Tendre caramel ( Coffea )
  • Prince de Russie ( Coffea )
  • Réveil matin ( Coffea )
  • Flower quelque chose ( Oh my tea )
  • Thé inconu bleu ( pas sur de la place comme je sais toujours pas si j’aime ou pas )
  • Thé vert ( Coffea )
  • Thé vert inconnu

Voilà, et vous, avez-vous du thé en vrac ? Quels sont vos préférés ? Connaissez-vous un des thés dont je vous parle ?

Bonne journée à tous !

La cantatrice chauve à la Huchette

Bonsoir à tous et joyeux noël !

J’espère que le père Noël a été gentil ! J’ai déjà eu 2 livres dont un que je n’avais pas demandé. Je sais que j’en aurais un autre. J’ai aussi eu deux nouveaux goodies Harry Potter !

Mais bon, aujourd’hui on est pas là pour parler de ça ! Il y a quinze jour, je suis aller à Paris avec ma classe, on a été à Paris voir l’exposition sur Miro au grand palais et la cantatrice chauve à La Huchette. C’est un spectacle qui est donner 6 jours sur 7 ( à part quelques moments de pauses) depuis 1957 à La Huchette, un petit théâtre parisien pas loin de notre Dame qui est très petit ( on l’ presque rempli à 40 ! ) mais très cosy.

Je précise qu’ici, je vous parlerais juste de la représentation que j’ai vu le 14 décembre mais pas de la pièce écrite, même si j’envisage de la lire car je l’ai en ebook. Maintenant, rentrons dans la chronique.

Information

  • Pièce de Ionesco
  • Mise en Scène de Nicolas Bataille
  • Ecrit en 1950

Petite bio de l’auteur

Je vais vous présenter à la fois l’auteur et le metteur en scène. Donc commençons par Ionesco. Eugène Ionesco, né le 26 novembre 1909 à Slatina (Roumanie) et mort le 28 mars 1994 à Paris (France), est un dramaturge et écrivain roumano-français.

Il passe une grande partie de sa vie à voyager entre la France et la Roumanie ; représentant majeur du théâtre de l’absurde en France, il écrit de nombreuses œuvres dont les plus connues sont La Cantatrice chauve (1950), Les Chaises (1952), Rhinocéros (1959) et Le roi se meurt (1962).

Concernant le metteur en scène, Nicolas Bataille est un comédien et metteur en scène de théâtre français, né à Paris le 14 mars 1926 et mort dans la même ville le 28 octobre 2008. À l’aube des années 1950, il reçoit L’Anglais sans peine, la première œuvre inédite d’un auteur français d’origine roumaine encore inconnu, Eugène Ionesco. L’amitié de la famille de Claude Autant-Lara, qui lui donne les costumes d’Occupe-toi d’Amélie, lui permet de créer au Théâtre des Noctambules cette anti-pièce qui prend le nom La Cantatrice chauve. Après un échec public et critique, il la reprend grâce au succès grandissant de son auteur et au soutien financier de Louis Malle, à partir du 11 mai 1957 à La Huchette, dont il demeure jusqu’à sa disparition l’âme vivante, plus d’un demi-siècle après avoir fait découvrir Eugène Ionesco au public avec plus d’un million cinq cent mille spectateurs devant lesquels il interprète jusqu’en juin 2007, le rôle de Monsieur Martin.

Résumé éditeur

Je n’ai pas réussi à trouver un résumé qui ne dévoilent pas toutes la pièces mais en soit, cela n’a que peu d’importance. Il n’y a pas de résumé à connaître, la pièce peut très bien être vu sans savoir de quoi elle va parler.

Mon avis

Alors que dire… Moi qui ne suis pas fan de théâtre, j’ai beaucoup beaucoup trop aimé cette pièce et sa représentation ! Par contre, je suis incapable de vous dire de quoi elle parle.

Sur le coup, je n’arrivais pas à voir pourquoi j’avais tant aimé, à part que bordel qu’est ce que c’est drôle ! Pour ceux qui l’ont vu, je parle du moment Bobby Watson, du moment où les Martin sont seuls dans le salon mais aussi du fameux «  on mentionne toujours l’âge des personnes décédées et jamais celui des nouveaux nés » qui m’a achevé.

Alors oui, la pièce est extrement drôle, mais surtout profonde je trouve… Elle dénonce la stupidité et le manque de sens de l’aristocratie anglaise avec une profondeur exquise. Mais aussi, elle montre avec la fin que les personnes sont interchangeable. En effet, on revoit la scène du tout début mais avec le couple Martin à la place des Smith et à plusieurs reprises on a l’impression que deux personnages peuvent facilement s’échanger.

Bref, j’ai vraiment aimé cette courte pièce que j’irais revoir dès que j’en aurais l’occassion. Le seul truc c’est qu’à un moment on a un suspence concernant les Martins quand la bonne dit qu’ils ne sont pas Monsieur et Madame Martin n’est pas résolu et c’est putain de frustrant !

Alors oui, j’ai « spoiler », je mets bien entre guillemets, mais cela n’a pas d’importance car on ne va pas voir cette pièce pour l’intrigue mais parce que c’est une superbe pièce et importante dans notre histoire littéraire.

Mes notes

Globale : 5/5

Ecriture : 5/5

Originalité : 5/5

Personnages : 5/5

Mise en scène: 5/5

Additivité : 5/5

+ coup de cœur

Voilà, c’est tout pour cette chronique mais je vous retrouve plus tard dans la journée pour vous parler de mes thés !